La revanche du coton sur le cacao

Alors le prix du cacao plonge, le coton se porte mieux, ce qui réjouit le premier producteur africain de coton, le Burkina Faso. Claire Fages, Chronique des Matières Premières (RFI)

C’est la revanche du coton sur le cacao. Le premier pays cotonnier d’Afrique, le Burkina Faso peut se réjouir : la Sofitex, qui produit huit balles de coton burkinabé sur dix, vient d’obtenir 28 % de financements supplémentaires cette année du pool de banques internationales. Le signe d’une confiance renouvelée dans la fibre blanche, qui fait moins grise mine depuis quelques mois. La livre de coton a dépassé les 70 cents de dollars à la Bourse de New York. Le marché international du coton se rééquilibre peu à peu avec une récolte annuelle inférieure à la demande, ce qui permet d’absorber les stocks, en particulier chinois. Autre avantage pour le coton, la remontée des prix du baril renchérit les fibres concurrentes, les synthétiques, ce qui redonne de l’intérêt à la fibre naturelle auprès de l’industrie textile.

Lire plus..

Publiée : 27/01/2017

Cookies de suivi acceptés